Insignaero

(Site dédié aux insignes brochés de l'aéronautique navale)

Eventail 1  

 

Cliquer sur les miniatures d'insignes, pour agrandir les vues de celles-ci.

 

Les escadrilles de bombardement, avant 1944

 

1.- L'escadrille d'aviation 1B1/B2

   Le 1er janvier 1937 à Berre, une escadrille de bombardement armée en Leo 258 et nommée 1B1 voit le jour. Elle adopte pour insigne un phénix tenant une bombe. Ce phénix renaissant de ses cendres rappelle l’existence d’une première escadrille 1B1 en service de 1927 à 1933 à Cherbourg. Le 1er octobre 1938 elle est renommée escadrille d’aviation B2 et à compter de février 1939 ses LeO258 sont remplacés par ceux de la version 257 bis.

1938. Liore et Olivier 258  de l escadrille 1B1

  

    Après avoir été affectée s à Cherbourg de mai 1938 à août 1939, puis à nouveau à Berre de septembre à novembre 1939, l’escadrille rejoint Lanvéoc Poulmic en décembre. A  partir du 13  de ce mois, elle entame ses premières missions de guerre en particulier celles de surveillance et de protection de convois. A compter du 18 juin elle se replie et rejoint l’Afrique du nord (Algérie puis Tunisie). Le 1er août 1940 elle prend l’appellation de 5S puis est dissoute ce même mois à Karouba.

Ses appareils (hydravions) : LeO 258 (1937/1939) - LeO H257 bis (1939/1940).

Ses affectations : Berre (1937/1938) - Cherbourg (1938/1939) - Berre (1939) - Lanvéoc Poulmic (1940) - Arzew (1940)  - Karouba (1940).

   C’est vraisemblablement durant la période 1938/1939, qu’un insigne broché est réalisé. Livré par l’éditeur Malan de Marseille, cet objet a une hauteur d’environ 18 mm. Son dessin représente un phénix juché sur une bombe et renaissant de ses cendres. La bombe de son côté indique que l'unité a pour mission le bombardement.  

1B1.B2 metal en Malan  

 

----------------------------------------

 

2.- L'escadrille d'aviation 5B3/5B1/3B1/B1

Ruban legende escadrille d aviation 3B1

Ex escadrille 5B3 créée en octobre 1925, qui devient 5B1 le 1-3-1926, la dénomination de 3B1 lui étant donnée le 1-7- 1927. Elle devient escadrille B1 le 1-10-1938 puis est dissoute en août 1940.

Setembre 1929 Personnel de l escadrille 3B1 posant devant un Farman 168

 

---------------------

Liore et Olivier 258 de l escadrille  3B1

  

Ses appareils (hydravions) : Farman Goliath 65 (1925/1929) - Farman Goliath 168 (1929/1935) - LeO 258 (1935/1938) - LeO H257 bis (1938/1940).

Ses affectations: Cuers (1925/1926) - Fréjus-Saint Raphaël (1927-1928) - Berre (1928/1939) - Port Lyautey (1939/1940).

   Inspiré d'une fresque peinte dans le carré des officiers de Cuers-Pierrefeu par le docteur Pélissier disparu en mer à bord du dirigeable Dixmude,   son insigne représente un pélican en vol.  Le dessin commence à apparaître sur les appareils de cette escadrille, en 1927. Deux  séries d'insignes brochés verront ensuite le jour. Le premier réalisé par la maison Arthus Bertrand,  à compter de novembre 1934. Le deuxième modèle édité vers 1938 (signé Malan) et qui n'est que la version de chez Arthus Bertrand.

      3B1.B1 metal en Arthus Bertrand           3B1.B1 metal en Malan   

 

 

----------------------------------------

 

 

3.- L'escadrille d'aviation 5B2/3B2/B3/3B

Ruban escadrille 5B2 

Sur le terrain du CAM de Cuers-Pierrefeu le 1er mars 1925, une escadrille nommée 5B2 voit le jour, armée en Farman Goliath 60/65.

Afin de lutter contre la rébellion rifaine au Maroc, il est décidé le 19 août d’envoyer l’escadrille dans ce protectorat et de la mettre à la disposition du 37ème régiment d’aviation à Fès.

Farman Goliath F60 ou 65 de l escadrille 5B2

  

Après avoir quitté Cuers le 26 août et traversé l’Espagne avec plus ou moins de bonheur, quatre appareils arrivent au Maroc et, le 5 septembre 1925, l’escadrille s’installe à Fès. Pour connaître en détail les activités de cette unité au Maroc, se reporter au cahier n° 16 édité par l’ARDHAN et intitulé : L’escadrille 5B2 au Maroc.

Le 19 juin 1927, la 5B2 est dissoute. Ses appareils sont remis localement à l’Aéronautique militaire et son personnel rejoint la métropole par voie maritime. Pendant son séjour au Maroc, aucun insigne n’est porté par ses appareils.

-----------------------

 Ruban legende escadrille d aviation 3B2 

Le 1er avril 1928, l’escadrille est recréée à Berre sur Farman 65 Goliath (puis sur Farman 168 Goliath à compter d’août 1929). Mais les Régions maritimes ayant entretemps remplacées les Arrondissements maritimes, le préfixe 3 a remplacé le 5 et l’unité prend l’appellation 3B2. Elle est l’héritière directe de la 5B2 et, à ce titre, elle va arborer sur ses appareils un insigne représentant un croissant de lune et une étoile à 6 branches, en souvenir de la campagne du Rif.

1934 a Cavalaire  Farman F168 de l escadrille 3B2

  

Des insignes brochés vont également voir le jour durant la décennie 1930. Ils seront fabriqués par la maison Arthus Bertrand. Certains auront la mention 3B2 indiquée au verso et d’autres resteront sans inscription (Voir plus bas).

A partir de mai 1935, l’escadrille s’équipe en LeO 258 et deux années plus tard en LeO H257 bis. Le 1er octobre 1938, elle est renommée Escadrille B3. Entre 1938 et 1940, le même insigne broché de la maison Arthus Bertrand est émis par l’éditeur Malan de Marseille. Hormis le nom de cet éditeur au verso, l’insigne est strictement identique.

3B2.B3 Arthus Bertrand non marque mais marque 3B2      3B2.B3 metal Sans marque Epingle normale      3B2.B3 metal Sans marque 1      3B2.B3 Metal Malan Epingle normale 

Le 1er avril 1940 l’escadrille B3, toujours équipée de LeO H257 bis et basée à Berre, est dissoute pour renaitre un mois plus tard au Maroc et, début mai, sur le terrain de Médiouna, elle commence à recevoir des avions Martin 167F. Après un bref séjour à Rochefort, elle retourne au Maroc où elle est renumérotée 3B le 1er août. Après diverses affectations à Dakar, Port Lyautey et Fez, elle est dissoute le 17 avril 1944 à Agadir.

1941 Martin 167 de l escadrille 3B

  

Durant cette époque en terre africaine, un nouvel insigne broché voit le jour. Il a été produit par la maison Augis de Lyon. D’une longueur de 30 mm, le voilà ci-dessous :

3B2. B3.3B metal Augis 

 

 

----------------------------------------

 

 

4.- L'escadrille d'aviation 4B1

   Ex T402 créée le 17-12-1924. Devient 6B2 le 1-3-1925. Renommée 6B1 le 1-3-1926, puis 4B1 le 1-7-1927.  Elle est transférée à l'Armée de l'Air le 1-1-1936, devient dans cette arme 3° escadrille du groupe de bombardement 2/25 s'équipant alors en Leo 257 bis (Les appareils et le personnel restant jusqu'en 1940 dans les installations correspondantes à Karouba, en cohabitation avec la Marine). 

Farman 168 de l escadrille 4B1 de Karouba

  

--------------

LeO 257 bis du GB 2.25

 

--------------

Ses appareils (hydravions) : Farman Goliath 60 (1924/1925) - Farman Goliath 65 (1925/1928) - Farman Goliath 168 (1929/1935).

Ses affectations :  Cuers (1924/1925) - Melia au Maroc (1925) - Karouba (1925/1935).

Le scarabée égyptien est adopté  vers 1929, en tant qu'insigne, par cette formation.

4B1 metal Arthus Bertrand 

 

 

----------------------------------------

 

 

5.- L'escadrille d'aviation 4B2

   Ex BN401 créée le 1-5-1924, qui devient B401 le 1-12-1924, puis 6R1 le 1-3-1925, 6B2 le 1-1-1927 et enfin 4B2 le 1-7-1927. Transférée à l'Armée de l'Air le 1-1-1936, devient dans cette arme 4° escadrille du groupe de bombardement 1/25 s'équipant alors en Leo 257 bis (Les appareils et le personnel restant jusqu'en 1940 dans les installations correspondantes à Karouba, en cohabitation avec la Marine). 

Farman Goliath F 168 de l escadrille 4B2

  

---------------

1938. LeO H257 bis de la 1   escadrille du CB II.25

 

---------------

Ses appareils (hydravions) : G.Levy HB2 (1924/1925) - Farman Goliath 60 (1925/1926) -  Farman Goliath 65 (1927/1930) - Farman Goliath 165 (1930-1935) - Farman 168 (1931- 1935).

Son unique affectation : Karouba.

Apparaissant en 1929 sur les appareils de l'escadrille, son insigne représente un griffon.

4B2 metal Arthus Bertrand grand diametre           4B2 metal Arthus Bertrand petit dimetre        

 

 

----------------------------------------

 

 

6.- L'escadrille d'aviation 4B3

Ex H103 créée le 1-9-1923, qui devient 1R2 le 1-3-1925, 1B1 le 1-7-1927 et enfin 4B3 le 1-9-1933. Elle est transférée à l'Armée de l'Air le 01-01-1936, devient dans cette arme 1° escadrille du groupe de bombardement 1/25  s'équipant alors en Bloch MB 200.

1934  Farman Goliath 168 de l escadrille 4B3

 

--------------

Bloch 200 de la 1ere escadrille du GB 1.25 de l AA

 

--------------

Ses appareils (avions et hydravions) : Latham tri et quadrimoteurs HB5. - Latham HB3 - Farman 165 Goliath - Farman 168 Goliath.

Ses affectations :  Cherbourg (1923-1933) - Sidi Ahmed (1933-1935).

Le hibou aux ailes écartées, symbole de l'unité, avait été dessiné par l'EV Fourrier.

         4B3 metal Arthus Bertrand sans soleil      4B3 metal fab. artisanale      4B3 metal Arthus Bertrand avec soleil     

Nota  pour les insignes ci dessus : En partant de la gauche, les vues 1 et 2 m'ont été transmises il y a fort longtemps par un ami collectionneur. C'est pour cette raison qu'elles ne sont pas "au top" question couleurs.

 

 

----------------------------------------

 

 

7.- L'escadrille d'aviation 2B

   Fin 1939, début 1940, des avions américains Martin 167 avaient été commandés par le Ministère de l’Air et une partie de cette commande était réservée à l’Aéronautique navale. En mai 1940, quelques-uns de ces appareils sont livrés au Maroc et permettent d’équiper l’escadrille 3B (qui succède alors à l’escadrille B3 dissoute un mois auparavant). Stationnée brièvement à Rochefort, cette escadrille parvient à rejoindre le Maroc avec ses appareils juste avant l’armistice et s’installe jusqu’en novembre à Médiouna, près de Casablanca.

   En ce même mois de juin 1940 sur le sol marocain, de nouveaux Martin 167 sont livrés à l’Aéronautique navale et permettent de former d’autres escadrilles de bombardement, dont la 2B commandée tout d’abord par le LV Traub, puis par le LV Pacaud de septembre 1940 à octobre 1942.

   La réunion de ces deux escadrilles (2B et 3B) va alors former la flottille d’aviation 3F sous les ordres du LV Jalabert et qui sera, peu de temps après, basée sur le terrain de Port-Lyautey.

   Le 6 octobre 1940, en réponse à l’attaque sur Dakar par les forces britanniques, les deux escadrilles sont envoyées en renfort au Sénégal. Après escales à Tindouf, puis Atar, les appareils arrivent à Dakar où, le 12 octobre, ils se retrouvent au nombre de 10, puis 12, le 19 novembre.

   Fin mai /début juin 1941, la 3F est remplacée à Dakar par la 2F (comprenant les escadrilles 1B et 5B) et la flottille revient alors à Port-Lyautey.

Personnel de la  2B devant un Martin 167 de l escadrille

  

Entretemps (février 1941) l’EV Combier de la 2B, comble une lacune. Il vient de dessiner l’insigne de son escadrille. Ce dernier représente une tête de gazelle vue de face, en souvenir des escales de Tindouf et Atar. Ce dessin soumis à l’approbation de l’état-major général est alors accepté par la lettre 343 FMF/Aéro (Vichy) du 27 février 1941.

La gazelle en question  

Un an et demi plus tard (août 1942) une commande d’insignes brochés est passée chez le façonnier Augis, de Lyon. Cet insigne d’une hauteur de 39 mm comporte sur son verso l’inscription "Esc. 2B. A.Augis Lyon".

Toutefois la livraison de ces insignes ne se fera qu’avec un très grand retard. Le CV de Commines de Marsilly que j’avais contacté vers 1980 et qui avait été commandant de la 2B de novembre 1942 à avril 1944 au grade de LV, m’avait expliqué que par suite de l’invasion allemande du sud de la France en novembre 1942, la livraison de ces insignes n’avait pu se faire et qu’ils étaient restés chez le fabricant. Ce n’est qu’une fois rentré en Métropole et après que la 2B soit dissoute, que son dernier commandant récupéra toute la commande… Il m’avait relaté qu’il en avait distribué à beaucoup de ses compagnons de feu l’escadrille et qu’il avait conservé quelques pièces.

Ci-dessous, l’insigne broché en question :

2B metal en Augis 

Une fois revenues à Port Lyautey, les deux escadrilles ont pour missions la protection des convois Casablanca - Dakar le long des côtes marocaines et du Rio de Oro.

Le 8 novembre 1942, l’offensive américaine en Afrique du Nord se déclenche. Cette journée coûte très cher à la flottille 3F opposée avec ses faibles moyens, à l’armada U.S : Elle perd son commandant le CC Mathon, son adjoint, le LV Billioque, le LV Legrix de La Salle, commandant de la 2B, le LV Hardy, commandant de la 3B, ainsi que le LV Jumère, trois officiers mariniers (Mt radio Jean Belu, Mt pilote Victor Le Bivic et Mt radio Joseph Sorbier), et deux QM (radio Samuel Favre et mécanicien de bord Pierre Pradines). Sept appareils sont détruits sur les neuf ayant participé aux opérations.

Pendant les 17 mois suivants, la flottille repliée à Agadir et en demi-sommeil, attend l’arrivée improbable d’un nouveau matériel, les équipages faisant de leur mieux pour faire durer les Martin et participer autant que possible aux opérations du côté des Alliés.

Le 21 avril 1944 la flottille 3F (2B et 3B) est dissoute. Ce même jour, la 2B commandée par le LV de Commines de Marsilly, l’est également.

L’insigne à tête de gazelle ne renaitra sur d’autres appareils qu’à partir de 1953.

 

 

----------------------------------------

 

 

8.- L'escadrille d'aviation 6B

En novembre 1940, l’escadrille AB2 (que nous avons laissé dans le chapitre relatif aux unités embarquées avant 1942)  basée alors en Afrique du nord avec des Martin 167F (et n’appartenant plus à l’aviation embarquée), est renommée "escadrille 6B".

Martin 167 de l escadrille 6B

 

C’est sous cette appellation qu’est réalisé par Malan (éditeur de la maison Augis) un insigne en métal léger peint, comportant au dos, l’inscription "escadrille 6B" : hauteur 41 mm.

6B metal en Malan  

 Nota :L'insigne ci-dessus a été réalisé en métal léger (Surement du recoalium de chez Augis) puis peint.

 

Après avoir participé en compagnie de l’escadrille 7B aux opérations en Syrie à la mi année 1941, la 6B se rééquipe avec des LeO 451 en septembre  puis est dissoute en mai 1943.

Liore et Olivier 451 de l escadrille 6B

 

 

----------------------------------------

 

 

9.- L'escadrille d'aviation AB4/4AB/7B

Cette formation de bombardement en piqué voit officiellement le jour le 1er janvier 1940 à Lanvéoc Poulmic, mais ne commencera à recevoir ses appareils Loire Nieuport 411, qu’à partir du 24 février à Orly.

A compter du 1er avril 1940, l’AB4 armée à 9 appareils (elle recevra les 3 derniers le 12 mai) est stationnée à Berck.

L’escadrille participe le 19 mai à l’attaque du carrefour de Berlaimont, où elle subit face à la DCA des pertes très sensibles. Le 20 mai, avec les trois appareils restés disponibles, elle participe en compagnie d’avions de l’escadrille AB1 à l’attaque du pont d’Origny-Sainte-Benoîte.

Epave du LN 411 de l AB4

 

 

Juste avant la signature de l’armistice, elle traverse la Méditerranée et rejoint le terrain de Sidi Ahmed, en Tunisie où elle est renommée escadrille 4AB le 1er août, date à laquelle elle abandonne ses quelques Loire Nieuport survivants qui sont remplacés par des Martin 167F.

En septembre 1940, la 4AB est affectée à Tafaraoui, en Algérie (future BAN Lartigue) et devient escadrille 7B le 1er novembre.

A partir du mois de mars 1940, l’état-major général de la Marine décrète pour des raisons de discrétion l’interdiction et la suppression des insignes sur les appareils des unités. La toute jeune escadrille AB4, n’aura donc pas la possibilité de créer le sien et ce ne sera qu’une fois arrivée en Afrique du Nord, qu’elle le fera. Cet insigne, représentant un triton soutenant à bouts de bras une bombe, est approuvé le 21 novembre 1940 par lettre 337 FMF/Aéro et commence à apparaitre sur la dérive des Martin 167. En même temps, un insigne broché voit le jour, insigne comportant au dos l’inscription Escadrille 7B ainsi que le nom de l’éditeur Malan à Marseille. Il mesure 37 mm de haut.

7B metal en Malan 

 

En juin et juillet 1941, la 7B en compagnie de sa consœur la 6B, participe aux opérations en Syrie. Sur les 13 appareils engagés des 2 escadrilles, 9 seront perdus.

Martin 167 de l escadrille 7B

 

 

   En octobre 1941, la 7B est réarmée avec des LeO 451.

LeO 451 de l escadrille 7B

 

Après le débarquement allié en AFN de novembre 1942, elle stationne à Thiersville (toujours en Algérie) puis est dissoute en mai 1943.

Ses appareils : Loire-Nieuport 411 (1940) - Martin 167F (1940/1941) - LeO 451 (1941/1943).

Ses affectations : Lanvéoc Poulmic (1940) - Orly (1940) - Berck-Querqueville (1940) - Sidi Ahmed (1940) - Tafaraoui (1940) - Port Lyautey (1940) - Tafaraoui (1940/1942) - Thiersville (1942/1943).

 

----------------------------------------