Insignaero

(Site dédié aux insignes brochés de l'aéronautique navale)

Eventail 1  

 


22 août 2019
124727 visiteurs

Cliquer sur les miniatures, pour agrandir les vues de celles-ci.

------------------

 

Certificat d'observateur aérien

Cette spécificité deviendra mitrailleur-bombardier en 1920, puis personnel volant en 1923.

La formation des observateurs a tout d'abord été assurée par le Centre de Fréjus Saint-Raphaël à partir de 1916, puis ce cours a été confié en 1919 à Hourtin (Saint-Raphaël continuant à l'exercer jusqu'en 1923).

Ce cours d'observateur aérien devient école des mitrailleurs-bombardiers le 1er août 1920 pour devenir école du personnel volant (EPV) le 1er avril 1923.

Photo promotion de personnel volant a Hourtin en 1937

Le programme d'instruction comprend sur le plan théorie : connaissances et utilisations des cartes et du compas, navigation à l'estime, notions de météorologie, étude réduite des appareils et de leurs moteurs, descriptions des appareils de visée de bombardement, règlement international sur les feux de navigation, règles de circulation aérienne etc....

L'école du personnel volant d'Hourtin est dissoute en juin 1940 (appareils sabordés et personnel évacué).

   Les insignes mobiles (ou métalliques si vous préférez), sont comme ceux des pilotes, créés en 1917.  Ils ont une numérotation propre à eux, démarrant cette année là et s'arrêtant en octobre 1942 au n° 4080 (invasion de la zone libre en novembre et donc de la base de Saint-Raphaël qui distribuait les brevets et certificats).

Les premiers modèles outre leur numérotation, sont estampillés d'une petite ancre au verso. Leur hauteur est de 37 mm. Les vues faciales et dimensionnelles sont toujours les mêmes pour les certificats délivrés de nos jours.

Certif volant 802

 

Tout comme pour les insignes-mobiles de pilotes, ces objets numérotés peuvent avoir été redistribués, et ce jusqu'en 1926. Pour se donner une idée de cette numérotation, on peut affirmer que le n° 2000 a été attribué en début d'année 1929, le 2500 en début d'année 1932,  le 3500 au premier trimestre 1939......

Certif volant 3255          Certif volant 3489 

          

--------------        

Dans les Forces Navales Françaises Libres, et aux débuts de celles-ci, le peu de personnel rallié de l'Aéronautique navale est invité à signer un engagement dans la Royal-Navy. Toutefois, afin de créer une ou plusieurs escadrilles, il est nécessaire de former le personnel adéquat.  Après de nombreuses négociations, ce n'est qu'en 1942 que la formation de ce personnel peut débuter. Entretemps et le 16 novembre 1941, une formation de chasse dénommée "Air-Marine" est constituée à Turnhouse avec du personnel aviateur et marin et commandée alternativement soit par l'Air soit par la Marine. Cette formation qui prend l'appellation "Ile de France" est en fait intégrée dans la Royal Air Force. Le personnel Marine affecté à cet escadron le quitte en décembre 1942. 

En avril 1943, la flottille 6FE est créée. Son personnel venu du Royaume-Uni, a été formé puis armé aux USA à partir d'octobre 1942. Cette flottille sera en fait l'unique formation qui pourra se targuer d'être d'origine FNFL. Dans ce contexte et comme vu dans le paragraphe réservé aux pilotes FNFL, des insignes-mobiles avec croix de Lorraine pour personnel volant voient le jour.

Certif volant FNFL 158 

 

D'autres macarons (mais sans croix de Lorraine,) ont été remis aux récipiendaires ayant suivi les cours  en 1944 aux USA. Ces macarons portent au verso le numéro d'attibution suivi d'une lettre (Exemple au hasard : "232 P", correspondrait à un macaron délivré également à Pensacola).

Après la réunification de la Marine, une nouvelle série affublée du suffixe "A", démarre. Cette série qui commence par le numéro "1A", se poursuit toujours actuellement.  Par contre le "A" tombe en désuétude en 1964 (du chiffre "4088 A" en décembre, la série se continue avec le n°  "4089", sans ce suffixe).

Certif volant 1736A 

 

 

---------------------------

 

 

Certificats de personnel volant sur dirigeable et d'observateur sur ballons captifs

Ce personnel (Pilotes de direction, observateur ou mécanicien de direction) est formé tout d'abord à Saint-Cyr, à Rochefort, à Saint-Raphaël, à Aubagne.....  A partir de 1923, les jeunes volants sont certifiés à Hourtin dans la catégorie observateur, et le recrutement spécifique du personnel volant est arrêté.

Photo de l equipage du ballon V.12

 

   Pour les insignes mobiles, ces derniers sont réalisés durant l'année 1917. Sur la première commande de 200 de ces objets, la première centaine est réservée aux observateurs sur ballons captifs, et la seconde aux volants sur dirigeables.

Photo du remorqueur Cedre utilise en tant que porte captif

 

   Une deuxième commande est passée à la maison Pillet le 3 octobre 1917 et qui couvre les numéros d'attribution allant de 201 à 600. Les volants sur dirigeables reçoivent ceux de 201 à 400. Les observateurs sur ballons captifs quant à eux, reçoivent les numéros allant de 400 à 600.

   Une troisième commande est passée le 9 août 1918 qui va des numéros 601 à 900 et qui est réservée aux ballons captifs.

   En résumé : 300 insignes ont été réalisés pour les personnels volant sur dirigeable, et 600 pour ceux des ballons captifs.

Certif volant  sur ballon captif 427 

--------------------------------