Insignaero

(Site dédié aux insignes brochés de l'aéronautique navale)

Eventail 1  

 

Cliquer sur les miniatures, pour agrandir les vues de celles-ci.

-----------

(Les insignes présentés ci-après ne concernent que les périodes durant lesquelles ces bâtiments ont eu des hydravions à bord)

-------------------------

 

Cuirassé et bâtiments de ligne

 

Ruban legende cuirasse Lorraine 

 Du nom de Lorraine, région  du Nord-Est de la France.

Bâtiments ayant porté son nom : A part 3  bâtiments réquisitionnés, aucun autre n'a porté ce nom.

----------

 

Jusqu'en 1936, le cuirassé Lorraine ne pouvait pas embarquer d'hydravions. Sa refonte en 1935, vit sa tourelle centrale de 340 mm supprimée. A la place de celle-ci, un hangar pouvant contenir jusqu'à 4 hydravions fut placé. Une catapulte Penhoët à air comprimé et une grue complétèrent ces installations. Ces dernières furent démontées aux lendemains de la seconde guerre mondiale.

Cuirasse Lorraine apres sa refonte de 1934

   Cuirassé ayant fait partie de la classe "Bretagne", dont 3 exemplaires furent construits (Bretagne, Provence et Lorraine). Il fut le seul dans cette classe, à être dôté d'hydravions, après transformation entre 1934 et 1936. En chantier à l'arsenal de Lorient le 1-8-1912, il est lancé le 30-9-1913 et en service le 27-7-1916.

   Interné et désarmé de 1940 à 1943 à Alexandrie en Egypte. Participe au débarquement de Provence en août 1944, puis à l'éradication des poches de l'Atlantique. De 1945 à 1953, sert de navire-école.

Hydravions mis en oeuvre : Gourdou-Leseurre 813 et variantes (de février 1936 à janvier 1938) - Potez 452 (d'avril 1936 à mai 1937) - Loire 130 (de février 1938 à juillet 1940).

Il est condamné le 17-2-1953. 

Son insigne :

Lorraine metal 1 

 

 

Ruban legende BDL Dunkersue 

 Du nom de la ville de Dunkerque dans le département du Nord.

Bâtiments ayant porté son nom : Un aviso (1920-1932) - Le bâtiment de ligne présenté ci-dessous.

----------

 

Bâtiment de ligne en chantier le 24-12-1932 à l'Arsenal de Brest. Lancé le 2-10-1935. En service le 1-9-1938. Gravement avarié par les tirs de la Royal-Navy à Mers-El-Kébir les 3 et 6 juillet 1940, il est ramené à Toulon le 20-7-1942.

Le BDL Dunkerque dans le goulet de Brest

   Sabordé au bassin dans ce port le 27-11-1942.  Il ne sera pas réparé.

Hydravions mis en oeuvre : Gourdou-Leseurre 812 (d'octobre 1936 à décembre 1937) - Loire 130 (d'octobre 1937 à octobre 1940).

Condamné le 15-9-1955 sous le n° Q56, vendu à une entreprise de démolition de Toulon le 30-9-1958.

Ses insignes :

Dunkerque metal 1            Dunkerque metal 2            Dunkerque metal 3  

 

 

 

Ruban legende BDL Strasbourg 

Du nom de la ville de Strasbourg. (Préfecture du département du Bas-Rhin, en Alsace).

Bâtiments ayant porté son nom : Le croiseur ex allemand Regensburg, transféré (1920-1936) - Le bâtiment de ligne présenté ci-dessous.

----------

 

Bâtiment de ligne en chantier le 25-11-1934 aux Chantiers Penhoët de St Nazaire. Lancé le 12-12-1936. En service le 24-4-1939.

S'échappe de Mers-El-Kébir en juillet 1940, lors de l'attaque de la Royal Navy.

Le BDL Strasbourg lors de ses essais

Sabordé à Toulon le 27-11-1942. Renfloué le 17-7-1943 et non réparé. Condamné le 22-3-1955 et vendu à la démolition le 27-5-1955.

Hydravions mis en oeuvre : Loire 130 (de mai 1938 à novembre 1942).

Ses insignes :

Strasbourg metal 1    Strasbourg metal 2    Strasbourg metal 3    Strasbourg metal 4    Strasbourg metal 5  

 

 

 

Ruban legende BDL Richelieu 

   Du nom d'Armand Jean Duplessis de Richelieu : Ecclésiastique et homme d'Etat. Nommé Cardinal en 1622. Principal ministre de Louis XIIi à partir de 1624. Il est le créateur de la Marine Royale en 1624.

Bâtiments ayant porté son nom : Un cuirassé (1873-1901) - Le bâtiment de ligne présenté ci-dessous.

Portrait de Richelieu Richelieu (1585-1642)

----------

 

Ce bâtiment de ligne était prévu de pouvoir embarquer jusqu'à 4 hydravions. Ses équipements aviation comprenaient un hangar pour 2 hydravions, deux catapultes orientales à air comprimé, un élévateur pour mise à poste des appareils sur la catapulte et une grue pour le hissage et la mise à l'eau des hydravions.

  Lors de sa refonte aux USA en 1943, ces installations furent supprimées. et son hangar à hydravions se métamorphosa en soute à munitions. Il a eu un frère jumeau nommé Jean Bart et qui n'a jamais porté d'hydravions sur son bord. Le Richelieu quant à lui, est mis en chantier à Brest le 22-10-1935.

Lancé le 17-1-1939. Part de Brest le 18-6-1940 et rejoint Dakar le 23. Torpillé au niveau de sa ligne d'arbre par un avion Swordfish du P.A britannique Hermès le 7-7-1940, il reste immobilisé à quai jusqu'en fin 1942.

Le BDL Richelieu en essais

En janvier 1943 il rejoint les USA afin d'y être réparé et modernisé. Intégré dans la Home Fleet, sous commandement français, il opère début 1944 dans les eaux norvégiennes. Intégré ensuite dans l'Eastern Fleet, il opère alors dans l'Océan Indien. Puis dans l'East Indian Fleet il participe à d'autres actions contre les forces japonaises. Il séjourne dans les eaux indochinoises du 3-10 au 20-12-1945.  Affecté ensuite à Brest. A partir d'avril 1951 il est affecté à Toulon afin d'être utilisé comme école de canonnage. Il revient à Brest le 21-2-1956 où en tant que base-fixe il sert d'école pour les E.O.R et pour les manoeuvriers.

Hydravions mis en oeuvre : Loire 130 (de mi-1941 à janvier 1943).

Condamné le 30-9-1967, puis revendu à des ferrailleurs italiens. 

Son insigne :

Richelieu metal 1 

 

-----------------