Insignaero

(Site dédié aux insignes brochés de l'aéronautique navale)

Eventail 1  

 

Cliquer sur les miniatures d'insignes, pour agrandir les vues de celles-ci.

 

Les flottilles de chasse

 

   Ruban A legende 11F 

Le 1er octobre 1945 sur la BAN de Cuers-Pierrefeu, est créée la 1ère flottille de chasse (1FC), héritière de l’ex escadrille 7C1/1AC/1C,  équipée temporairement de Dauntless. Ces aéronefs ne resteront que peu de temps au service de la flottille et seront remplacés à compter d’avril 1946 et jusqu’en avril 1950 par des Seafire. Entretemps et à compter du 1er janvier 1946, la 1FC devient flottille 1F.

 

1F Seafire XV devant un III

  

C’est entre le 1.10.1945 et le 25.06.1947 que l’insigne broché situé à gauche et représenté ci-dessous  voit le jour sous le commandement du LV Marius Pierre Gleize. Il a été fabriqué par la maison Arthus Bertrand et il a une hauteur de 28 mm.

Vers 1949, de son côté la maison Courtois, à Paris, réalise pour la flottille un insigne un peu plus grand, mesurant 35 mm de hauteur. (Représentation à droite).

L’insigne est homologué tardivement, n° M.745, le 3.09.1982 (Décision n° 560 EMM/CAB/NP).

1F metal en AB                 1F metal en Courtois   

En avril 1950, la flottille 1F ayant abandonné ses vieux Seafire se voit dotée d’aéronefs un peu plus modernes, en l’occurrence des F6F Hellcat qu’elle conservera jusqu’au début de l’année 1955. Entretemps le 20 juin 1953, elle devient flottille 11F.

Hellcat de la 11F sur le Bois Belleau en 1954

Elle est armée en Aquilon d’avril 1955 à avril 1962, en Etendard IVM d’avril 1963 à septembre 1978 puis passe ensuite sur Super Etendard.

SNCASE Aquilon de la 11F

----------------

Etendard IV M sur le pont du Clemenceau en 1964. Sans doute 11F

----------------

Deux SEM de la 11F sur le Foch en 1999

   C’est certainement durant la décennie 1960, que la maison Drago située à Paris réalise ses premiers insignes pour la flottille. En voici ci-dessous les vues de deux d’entre-eux : Le modèle de gauche est en métal émaillé ordinaire et le modèle de droite a été réalisé en argent en 1981 à la demande de la flottille.

11F metal Drago ordinaire 1           11F en argent ecu Drago 

---------

Toujours à la demande de la flottille en 1981, des rééditions d'insignes datant d'avant 1940 sont réalisés par la maison Arthus Bertrand :

Flottille 11F reedition hippo decoupe en AB et en argent    Flottille 11F reedition hippo decoupe en metal ordinaire Art. Bert    Flottille 11F reedition hippo rond de 1939 AB en argent    Flottille 11F reedition hippo rond de 1939 en AB metal 

------------

En 1985, pour la célébration des 60 ans de la B.A.N de Hyères, l'ex insigne de l'AC1 créé avant guerre par Augis, est réédité par FIA :

Flottille 11F reedition hippo rond de Augis par FIA 

------------

La réédition faite par FIA en 1985, a dû donner l'idée à la firme "Paris-insignes" , je ne sais en quelle année, de faire de même....

Flottille 11F reedition de la AC1 par Paris Insignes 

------------

Durant la décennie 1990, puis au début des années 2000, l'éditeur toulousain J.Y Ségalen, créé des insignes pour la flottille (En notant pour le grand modèle qu'une version marquée 2003 au dos, existe):

Flottille 11F metal JYS de 1996      Flottille 11F metal JYS de 1998 

------------

A compter de novembre 1995, la flottille se transforme sur Super Etendard modernisé (SEM).

A partir de fin 2010, elle commence sa reconversion sur Dassault Rafale et en septembre 2011 elle devient le deuxième flottille sur ce type d'appareil (la première ayant été la 12F). 

Arrivee du 1er Rafale a la 11F

 

A partir des années 2000, les fabricants d’insignes brochés se font très rares en France (Problème sans doute lié avec la suppression du service national). Certains éditeurs vont alors en faire réaliser à moindre coût dans certains pays asiatiques. Ce sera le cas de la société APS installée en Hollande qui, bien que spécialisée dans la réalisation d’écussons aéronautiques en tissu, fera éditer deux insignes brochés pour la flottille.

Le 1er,  édité en 2009, intéresse la formation sur Super Etendard Modernisé.

Le 2eme,  (et qui comporte le brin d’arrêt) a été réalisé après le passage de la flottille sur avion Rafale et est apparu en janvier 2013. L’homologation avec brin d'arrêt avait  été prononcée auparavant le 13 mai 2011 par DEF/CEMM/CAB/NP.

Ces insignes ont une hauteur de 33 mm.

.

Flottille 11F metal APS sans brin et numerote            Flottille 11F metal APS avec brin  

 

 

--------------------------------------

 

 

Ruban A legende 12F 

Le 1er août 1948 à Hyères, une nouvelle formation voit le jour. Il s’agit de la flottille de chasse embarquée 12F, armée avec des Seafire et héritière des traditions de l’ex escadrille AC2/2AC/2C.

Seafire XV de la flottille 12F

 

Le premier insigne broché de la flottille a été réalisé par la maison Courtois, et a dû voir le jour vers 1949. Il mesure 35 mm de haut.

12F metal Courtois 1             12F metal Courtois 2  

Nota : Pour la vue  de l' insigne de droite (renseignement fourni par un collectionneur) on peut apercevoir que la main gauche du canard est de couleur bleue. Sans doute une erreur d'émaillage.

 

Ensuite est apparue toute une série d’insignes semblables réalisés par la maison Drago de Paris. Je n’en mettrai que 2 vues : Celui de gauche est en métal émaillé ordinaire et celui de droite a été réalisé en argent). Tous deux ont une hauteur de 32 mm.

12F metal D.O.M metal ordinaire                 12F metal D.O.M en argent  

D’avril 1950 à juin 1953, la 12F est armée avec des F6F Hellcat, puis avec des Corsair (F4U-7, puis en 1958 des AU-1)  et ce jusqu’en juillet 1963.

Deux Hellcat F6F 5 de la 12F dans le ciel indochinois

 ---------------

La 12F vient de percevoir ses F4U 7 Corsair

 ---------------

A Telergma en Algerie La 12F avec ses AU 1

 ---------------

Après une dissolution ayant duré un peu moins d’une année, elle revoit le jour en octobre 1964 avec des F8E Crusader.

Crusader a la 12F sur un parking

 Flottille 12F sur Crusader. Pas encore rentre le train 

  ---------------

 

L’insigne de la flottille 12F a été homologué tardivement le 3 septembre 1982 sous le n° M.746, décision n° 561 EMM/CAB/NP.

Durant les années 1990 et un peu avant la fin de la période Crusader, trois nouveaux insignes apparaissent. Pour celui situé à gauche, il a vu le jour grâce à la maison Paris Insigne. Cette version s'est inspirée de l’insigne originel de chez Courtois sur fond doré.  Les deuxième et troisième ont vu le jour grâce à l’éditeur toulousain J.Y. Segalen et ils ont un graphisme moins réussi. (Sur les vues des insignes signés Ségalen, le centre est de couleur argentée et non noire.  Le scanner qui n'aime pas la couleur argentée les a rendu trés sombres).

12F metal Paris Insignes       12F metal Segalen ecu petit modele       12F metal Segalen ecu grand modele  

----------------

Après avoir été dissoute le 15 décembre 1999, la 12F renait de ses cendres le 18 mai 2001 sur avion Rafale.

Rafale standard F2 de la 12F

---------------

Rafale de la 12F au meeting de Hyeres le 13 juin 2010

 ---------------

En 2009, deux nouveaux insignes brochés voient le jour. Ils ont été édités par la firme hollandaise APS.  Ils ont une hauteur de 32 mm.

12F metal APS 2009 fond blanc            12F metal APS 2009 fond gris  

---------------

Anecdote

En mars 1951, le porte-avions Franklin Roosevelt est en escale à Toulon.  La flottille 12F, commandée par le LV Schoelsing, embarque sur ce bâtiment pendant 4 jours. Un accord intervient entre Schoelsing et le commandant du VF-74 auquel la 12F est amatelotée : Etant donné qu'on ne fabriquait pas d'insignes métalliques aux USA, ni d'insignes en tissu en France, la 12F commandera à ses frais des insignes métalliques pour le VF-74 américain,  pendant que ce dernier fera réaliser aux USA, également à ses frais, des insignes en tissu du Donald de la 12F  Le 12 mai, Schoelsing passe commande chez Drago des insignes à l'emblème du VF-74, cette commande porte sur 400 insignes (5 en argent seront offerts) et le règlement doit intervenir en octobre.  Le 18 mai 1951, la 12F embarque sur le P.A Dixmude, destination les USA,  pour terminer sa formation et armer avec la flottille 4F, le P.A Lafayette.  En juillet 1951, Drago expédie les insignes à Schoelsing sur le P.A Lafayette à Philadelphie et un certain nombre de ceux-ci sont donnés aux Américains. Le 1er septembre, le P.A Lafayette quitte les USA.  En janvier 1952, la firme Drago adresse au commandant de la 12F à bord du Lafayette, un rappel de facture s'élevant à 119.400 francs de l'époque. Schoelsing meurt en service aérien commandé le 5 février 1952 dans la région du Luc. Nouveau rappel de Drago le 17 mars 1952, au sujet de cette facture, de 119.400 Francs. Le 10 avril 1952, la firme Drago reçoit 25.200 Francs et il reste encore 94.200 Francs à percevoir. Le 4 juillet 1952, le nouveau commandant de la 12F (LV Barnouin) trouve également la mort à Giens, en service aérien commandé. A cette époque, les insignes en tissu provenant des USA avaient été livré à la 12F.  Quant au règlement définitif des 94.200 Francs restant dûs, nous n'en connaissons  pas la suite......  Pour plus d'informations sur le VF.74,  cliquez sur le lien suivant : http://www.topedge.com/alley/squadron/lant/vf74hist.htm

VF.74 metal Drago O.M 

 

 

--------------------------------------

 

 

Ruban A legende 14F 

   Après que des pilotes soient revenus des USA, pays dans lequel ils avaient suivi des stages sur avion Corsair, la flottille 14F voit le jour le 15 janvier 1953, juste un peu avant que les premiers F4U-7 arrivent à Karouba en Tunisie.

Arrivee des F4U 7 de la 14F a Karouba en fevrier 1953

 

   En avril 1954, le personnel de la flottille, laissant ses avions sur la BAN de Karouba, rejoint par  voie aérienne civile l'Indochine et arrive à Tourane le  18 avril. Ce personnel réceptionne alors 25 chasseurs bombardiers  Corsair AU-1 plus ou moins usés qui sont livrés par le porte-avions américain USS Saïpan. Après entrainement sur ce type d'appareil, la flottille rejoint Bach-Mai fin  avril afin de relever la flottille 11F. Elle commence alors à opérer sur Dien Bien Phu. Elle effectuera 55 missions au dessus de la cuvette. Ensuite elle assurera d'autres missions (notamment la bataille du Tonkin et l'évacuation de civils vers le sud Vietnam).

AU 1 14F alignes a Bach Mai en 1954

 

AU 1 de la 14F a Bach Mai en 1954

 

Après le cessez le feu elle rejoint Tan Son nhut le 26 juillet, où un peu plus tard elle récupèrera ses F4U-7. ramenés de Bizerte par le P.A Dixmude et rendra aux Américains leurs AU.1. Après avoir embarqué du 14 octobre au 6 novembre 1954 sur le P.A Bois Belleau se trouvant lui aussi en Indochine elle est basée à Tourane. Elle embarque ensuite sur le P.A Arromanches, quitte Saïgon le 11 juin 1955 et rejoint Karouba où elle arrive le 9 juillet.

En 1956, la 14F participe, embarquée sur le P.A Arromanches, à l'opération Mousquetaire (crise de Suez) entre le 30 octobre et le 6 novembre.

En alternance avec les autres flottilles de Corsair, elle inaugure en mais 1956 des détachements opérationnels de maintien de l'ordre en Algérie, depuis la base aérienne de Télergma et les terminera en mai 1962. Elle est dissoute sur avions Corsair le 1er octobre 1964.

F48 7 de la 14F dans le ciel algerien

 

   Réarmée le 1-3-1965 sur Crusader. Ces derniers sont remplacés par des Super-Etendard  à compter d'avril 1979.

Crusader de la 14F en 1971 sur le Clemenceau . A1

-----------

Un SUE de la 14F sur le pont du Foch en 1988

 

La flottille est dissoute à Landivisiau le 10-7-1991.

Ses affectations : Karouba (1953/1957) - Hyères (1957/1963) - Cuers (1963/1964) - Lann Bihoué (1965/1968) - Landivisiau (1968/1991).

Dessiné par le LV Montpellier, officier en 3°, son insigne symbolise l'avion F4U7 Corsair, que la flottille a utilisé à ses débuts. Il  représente un corsaire borgne dont l'oeil valide est le centre du collimateur de tir, les losanges dorés formant le cercle de distance. Homologation : le 17-11-1953 sous le n° M528.

14F en argent  Drago Romainville       14F metal Drago Rom point noir dans l oeil       14F metal Drago avec point blanc dans l oeil  

14F metal Drago sans point dans l oeil       14F metal Drago avec machoire noire au bas       14F metal Paris Insignes  

 

 

--------------------------------------

 

Ruban A legende 15F

 

   Le 15 octobre 1953, une nouvelle flottille de chasse voit le jour à Karouba, en Tunisie, armée de F4U-7 Corsair. Il s’agit de la 15F qui sera par la suite affectée administrativement à Hyères à compter d’avril 1955.

Le CV Lainé, alors adjoint Alairmed à Alger, intervient pour que cette flottille soit l’héritière de l’ex AB4/7B qui, à ce titre, hérite de son insigne.

Peint sur la dérive des Corsair, cet insigne a une certaine ressemblance avec celui des Martin 167 mais ici la bombe a été remplacée par une roquette. Le dessin est une réalisation de Serge Goussu et a été homologué sous le numéro M562 par décision n° 5127 M/SA/DECO du 29 juillet 1954.

En decembre 57 Corsair de la 15F sur le Bois Belleau

-----------------

En 1955, des insignes brochés aux formes règlementaires prescrites en 1946, apparaissent. Ils ont été produits par la maison Drago de Paris. Ci-après les versions dorée et argentée. Ces 2 insignes ont une hauteur de 32 mm.

15F metal Drago version doree           15F metal Drago version argentee 

                 

La flottille participe à l’opération de Suez durant le dernier trimestre de 1956, puis stationne à partir de juillet 1956 (pour l'appui des troupes engagées au sol) en alternance à Télergma en Algérie, avec les autres flottilles de Corsair (12, 14 et 17F). La 15F cesse de participer à ces détachements en octobre 1959. Elle est dissoute le 1er février 1962 à Hyères.

La flottille 15F et ses Corsair sur le pont du P.A Lafayette

 -----------------------

  Le 1er juin 1962, la 15F renait de ses cendres et après avoir stationné à Istres durant 2 mois, rejoint son affectation à Hyères. Cette nouvelle 15F est armée avec des Etendard IVM. L’insigne métallique est identique. Affectée au P.A Foch le 1er mars 1966, elle va avoir pour mission de participer à la sureté de la force navale et aux missions spécifiques du centre d'expérimentations du Pacifique (Force Alpha 1966). Après la campagne de tir de 1966, la force Alpha appareille le 2 novembre vers la métropole er arrive à Toulon le 7 décembre. La 15F rejoint alors sa base de Hyères.

1965 Hyeres. Etendard IV M de la 15F

-------------

Juin 1966 a Faa a. 3 Etendard IV.M de la 15F

 -------------

La flottille est affectée à Landivisiau en août 1967 puis est dissoute sur cette base le 15 janvier 1969.

 

 

--------------------------------------

 

 

Ruban A legende 16F 

Cette flottille lors de sa création le 01-03-1955, fut équipée tout d'abord avec des avions de chasse Aquilon type MK.20. Ces derniers seront ensuite remplacés progressivement par ceux des types 202 et 203.

Aquilon type MK20 de la 16F

------------------

Aquilon type 203 de la 16F

  

Elle part pour Alger le 15 octobre 1958 afin de participer au tour des détachements en Algérie. Elle revient à Hyères le 12 janvier 1959.

D'autres participations en Algérie auront lieu par la suite (20 avril au 13 juin 1959 - 18 juillet au 19 septembre 1959 - Du 9 au 30 novembre 1959).

Par la suite elle participe à divers essais à bord du P.A Clemenceau.

Elle est dissoute le 1er avril 1964, et ses appareils sont versés à l'escadrille 59S.

La flottille 16F renaitra un mois plus tard sur Etendard IV.P, mais en tant que flottille de reconnaissance (voir plus bas dans le sous menu correspondant).

-----------------------

Son unique affectation durant cette époque : Hyères (1955-1964).

Son insigne homologué le 23-2-1955 par décision n° 272 EM1/ALAIRMED (sous le n° M576), représente un rapace de nuit, symbolisant la chasse tous temps.

16F Aquilon metal Drago en argent            16F Aquilon metal ordinaire Drago  

 

 

--------------------------------------

 

 

Ruban A legende 17F 

 Créée le 15-4-1958 sur CorsairF4U-7. Elle est dite F.E.P.O (Flottille d'entrainement pré-opérationnel) et chargée de cette mission auprès des pilotes destinés aux flottillles sur Corsair. Elle conserve  cette position  jusqu'au 9-11-1959, cédant alors sa place sous la pession des évènements en Algérie, à la 15F.  Entre novembre 1959 et février 1960 elle passe progressivement sur Corsair AU-1 et assure à son tour en alternance avec les autres flottilles de Corsair, les détachements opérationnels à Télergma en Algérie jusqu'en mars 1962. Elle est dissoute le 1-4-1962. 

AU.1 de la 17F en 1962

 

Ses affectations de l'époque  : Hyères (1958) - Karouba (1958/1959) - Hyères (1959) - Karouba (1959/1962)

Son insigne en tant que flottille F.E.P.O représente un aigle guidant la flèche d'un aiglon avec fond de l'insigne de couleur rouge, couleur caractéristique des casseroles d'hélice de la flottille. Cet insigne est homologué sous le numéro M629 par décision n° 729 EM1/ORG du 20 mars 1959.  Les modèles en insigne broché se déclinent en 2 versions, l'une réalisée par Arthus Bertrand et l'autre par Drago.

17F FEPO metal AB            17F FEPO metal Drago  

-------------------

La flottille est recréée le 6-6-1964 sur Etendard IV.M. 

Avec ce type d'appareil, la flottille va être embarquée à bord du P.A Clemenceau en 1968 (Force Alpha). Elle assurera les mêmes missions que la 15F en 1966 (Police du champ de tir et photographies des boules de feu après explosion nucléaire, ainsi que les dimensions des nuages atomiques).

ETD IV.M de la 17F au Pacifique

 -------------------

A compter de septembre 1980 ses Etendard cèdent la place aux Super Etendard. Avec ces appareils elle assurera les missions Olifant devant Beyrouth au Liban, à bord des P.A Foch et Clemenceau en 1983.

SUE de la 17F appontant sur le P.A Foch

      

-------------

 

Autres missions ou opérations (liste non exhaustive) : Mission Promethée dans le golfe d'Oman en 1988. Opération Capselle devant le Liban en août 1989. Opération Daguet durant la guerre du Golfe. Participation entre 1993 et 1996 à bord des P.A Clem et Foch, aux opérations en ex Yougoslavie depuis la mer Adriatique. Mission Héracles à bord du Charles de Gaulle de décembre 2001 à juillet 2002 en mar d'Oman. En 2011 opération Harmattan en Libye depuis le P.A Charles de Gaulle.

Différents programmes de modernisation, ont successivement porté les Super Etendard  au standard 1, 2 puis 3 et 4 et en ont fait des "SEM" (Super Etendard Modernisés). Le standard 5, en service depuis le début des années 2000, a permis à l'avion de garder toute sa place au sein du groupe aérien embarqué et ce jusqu'en juin 2016, mois durant lequel la flottille les abandonne afin de se rééquiper avec des Rafale.

SEM de la 17F sur le CDG en  2003 A1

---------------

SEM de la 17F Hyeres le 13 juin 2010

 ------------------

Le premier de ces Rafale est livré à la flottille le 19 septembre 2016.

Envol du premier Rafale  de la 17F apres reception

Ses affectations à partir de 1962 : Hyères (1962/1993) - Landivisiau (1993.....).

A partir de 1964 l'insigne de la 17F évolue. L'aiglon disparait. Seul l'aigle avec sa flèche demeure et la couleur rouge est remplacée par du blanc. Cet insigne a été dessiné par Michel Couzyn (Ex OCE) pilote sur Corsair et Etendard. Homologation faite sous le numéro M665 par décision n° 249 EMM/CAB du 6 mars 1964.

17F metal AB fond blanc       17F metal ecu blanc FIA       17F metal JYS 1996 petit modele       17F metal JYS 1998 grand modele  

17F metal  APS fond blanc numero 027       17F metal APS commemo 2008  

 

--------------------------------------