Insignaero

(Site dédié aux insignes brochés de l'aéronautique navale)

Eventail 1  

 

Les sections

 

1.- La section de liaison du Pacifique (S.L.PAC)

En fin d’année 1964, alors que les travaux d’emménagement de la base aérienne 185 d’Hao n’étaient pas encore achevés, la Marine nationale, afin d’assurer la desserte des atolls environnants, créa la Section de Liaison du Pacifique (S.L.PAC.). Cette section fut armée à partir de mars 1965 par trois hydravions PBY Catalina achetés sur le marché civil des occasions au Canada. Les trois appareils acquis (34020, 34039 et 48448 et numérotés par la suite 20, 39 et 48), furent tout d’abord révisés en Métropole  et dirigés ensuite par leurs propres moyens, vers le C.E.P. via la route des Indes et furent basés tout d’abord à Faaa à Tahiti).

Ces amphibies furent essentiellement utilisés dans des missions de transport (Personnel et fret) entre différentes îles.

En septembre 1965, deux de ces appareils (les n° 20 et 39) gravement endommagés dans le lagon de l’atoll d’Hikueru à une centaine de Km d’Hao (énormes déchirures causées par des pâtés de coraux, lors d’amerrissages, heureusement sans faire de victimes), furent ipso facto condamnés. Leurs remplaçants, les CV520 et CV332 numérotés ensuite 20 et 32, arrivèrent quant à eux en février 1966.

Photo Catalina n   20 de la SLPAC a Taku en 1965

 

En avril 1966, l’appareil n° 48 dut être abandonné dans le lagon de l’atoll de Reao, dans lequel il coula, à la suite d’une rentrée importante d’eau par la trappe avant du train d’atterrissage (heurt violent avec une vague lors du décollage). 

La section à compter de ce moment là, ne put assurer ses missions qu’avec les deux appareils lui  restant (20 et 32), et quitta son cantonnement de Tahiti en novembre 1966 afin de rejoindre Hao. Pour la remettre à niveau, un autre amphibie (CV281, numéroté 81)) fut acheté et ce dernier arriva en avril 1968.

La S.L.PAC fut dissoute le 1er janvier 1972 et ses 3 Catalina cédés au Chili.

Pour cette section, aucun insigne métallique ne fut réalisé. Seul un tissu vit le jour.

Tissu sect. liaison Pacifique Catalina 1  

 

------------------------------------

 

2.- La section Alouette du Pacifique (SectAlpac)

En octobre 1966, le porte-avions FOCH qui s’apprêtait à rentrer en Métropole au terme de sa présence en Polynésie au sein du groupe Alpha lors la campagne de tirs nucléaires, débarqua sur l’atoll d’Hao, cinq Alouette III appartenant à l’escadrille 23S et qui se trouvaient embarquées à son bord.

Ce groupe d’hélicoptères fut intégré au sein du GAN Hao (Groupement d’aéronautique navale) et prit la dénomination de Section Alouettes du Pacifique (SectAlpac).

Photo Alouette III n   1444 de la SectAlpac

 

Cette section fut dissoute le 1er janvier 1975 et les hélicoptères furent versés à l'escadrille 27S.

Tout comme pour la section Catalina, aucun insigne métallique ne fut réalisé pour la section Alouette. Seul un tissu vit le jour.

Tissu section Alouette du Pacifique 

 

------------------------------------

 

3.- La section HSS.1 de la Jeanne d'Arc.

De 1964 à 1969, la flottille 32F fournissait chaque année, un détachement de 4 à 6 HSS.1 au porte-hélicoptères Jeanne d'Arc lors de ses campagnes pour l'école d'application des officiers de Marine.

 A compter du 1er septembre 1969, une section nommée "Section Jeanne d'Arc" et dotée de quelques HSS et Alouette III, voit le jour sur la BAN de Saint Mandrier.  En octobre cette section est affectée sur la BAN de Lanvéoc Poulmic.

Photo HSS1 de la section J.A

 

Cette section sera dissoute à Saint Mandrier le 11 juin 1979 et deviendra flottille 35F.

Cette petite unité ne fera pas réaliser d'insigne métallique, mais se dotera de tissus.

Tissu section Jeanne d Arc 1           Tissu section Jeanne d Arc 2          Tissu J.A sa section helico ter 

 

------------------------------------

 

4.- La section de liaison de Madagascar.

Cette section existe tout d'abord sur la B.A.N de Diégo Suarez à compter de juillet 1946, dotée de Junkers 52. La B.A.N étant fermée en septembre 1948, la section disparait.

La B.A.N est réarmée en août 1949 (et se verra renommée BAN Andrakaka en mai 1954).

Lors de sa renaissance en 1949, la B.A.N continuera d'abriter une section de JU.52 (Le nombre de ces appareils s'élèvera jusqu'à 3), puis un Dakota C-47 viendra s'y ajouter le 21 août 1956 (ce Dakota appartenant auparavant à la section de liaison et de servitude en Indochine). 

A tour de rôle, 5 à 6 exemplaires de ces appareils, viendront prendre ensuite la relève du premier entre 1964 et 1975 (un seul appareil restant sur place). 

La B.A.N étant dissoute fin mai 1975, la section l'est également.

Cette unité n'aura pas fait réaliser d'insigne broché. Seul un tissu aura vu le jour.

Tissu section de liaison de Madagascar 1  

 

------------------------------------

 

5.- La section de vols sportifs à Lanvéoc-Poulmic.

En 1949 sur la B.A.N de Lanvéoc Poulmic un aéro-club doté d'une vingtaine de Stampe SV4C voit le jour, les Stampe étant des avions légers réservés aux élèves de l'école navale.

Le 1er avril 1964, après dissolution de l'escadrille 50S, cet aéro-club laisse la place à la section Vols sportifs (SVS), section  armée avec ces Stampe SV4 et elle est destinée à susciter ckez les élèves de l'école navale, des vocations pour l'Aéronautique navale.

En 1967, la section reçoit des Morane Saulnier 733 Alcyon (en conservant durant quelques temps les Stampe SV4C).

Dans le but de remplacer les M.S 733 Alcyon affectés à la SVS, la Marine passe commande d'un premier lot de 10 Morane Saulnier 880 Rallye (Version M.S 893). Ils sont réceptionnés neufs à l'usine de Tarbes par des pilotes de l'ERC au cours du mois d'avril 1974 et le convoyage de tous les avions vers la BAN de Lanvéoc-Poulmic eut lieu le 23 avril 1974. Quant aux M.S 733, ils furent mis en vente aux Domaines en 1975.

Le 1er novembre 1984, la SVS disparait pour laisser place à l'escadrille 50S renaissante ce jour là.

Pas d'insignes métalliques pour cette section. Uniquement des tissus.

Tissu section de vol sportif 1