Insignaero

(Site dédié aux insignes brochés de l'aéronautique navale)

Eventail 1  

 

Cliquer sur les miniatures d'insignes, pour agrandir les vues de celles-ci.

 

Les flottilles de bombardement, après 1943

 

------------

 

La flottille de bombardement 3F

 

Le 15 juillet 1944 (soit environ trois mois après la dissolution de l'escadrille 3B) la 3ème flottille de bombardement 3FB, est recréée à Agadir sur avions Douglas SBD-5 Dauntless. Intégrée avec la flottille 4FB dans le groupe d’aéronautique navale n° 2, elle rejoint la Métropole et participe aux opérations de libération des poches de l’Atlantique à partir du terrain de Cognac.

1945 Douglas SBD Dauntless de la 3FB a Cognac. Insigne porte sur la derive

  

A compter de mai 1945, elle est affectée à Hyères pour être renommée définitivement flottille 3F le 1er janvier 1946 et être intégrée avec les flottilles 1F et 4F et l’escadrille 54S au sein de l’aviation embarquée le 17 septembre.

A bord du porte-avions Dixmude elle participe à une première campagne en Indochine du 28 janvier au 16 mai 1947.

Elle est dissoute à Hyères le 1er août 1948.

Durant cette période Dauntless, des insignes brochés voient le jour. Ils sont produits par la maison Courtois de Paris et ont une hauteur de 35 mm. Les voici  l’un avec croissant de lune doré et les 2 autres avec croissant de lune argenté :

3F Metal en Courtois bleu tres clair et lune doree     3F metal en courtois bleu fonce et lune argent     3F metal en Courtois bleu intermediaire lune argent 

 

Réarmée à nouveau à Hyères le 1er mai 1950, cette fois-ci sur avions Curtiss SB2C-5 Helldiver. Avec cet appareil elle participe à 2 autres campagnes en Indochine, soit à partir des porte-avions Arromanches ou Bois-Belleau, soit depuis le terrain de Bach Maï, lors de la bataille de Dien Bien Phu.

1954 en Indo. SB2C de la 3F

  

Elle est dissoute à Hyères le 31 décembre 1954.

Durant la période Helldiver, c’est la maison Drago de Paris qui produit des insignes brochés pour la flottille. Ils ont une hauteur d’environ 32 mm. Ci-dessous, 3 insignes réalisés par cette maison (En notant que la vue du 2° modèle figurant au milieu et réalisé également en argent, a été empruntée au fascicule du guide des insignes des formations de l’A.N. écrit par Yves Gouriten en 1991).

3F metal argent Drago Ol. Metra      3F Metal argent Drago Paris Nice      3F Metal ordinaire Drago rue Ol. Metra 

 

------------

 

La flottille de bombardement 4F

 

   A Agadir, en juillet 1944, la 4ème flottille de bombardement (4FB) voit le jour. Elle est armée avec des Douglas SBD Dauntless et hérite de l’insigne de l’ex-7S1/6B. Intégrée avec la flottille 3FB dans le groupe d’aéronautique navale n° 2, elle rejoint la Métropole et participe aux opérations de libération des poches de l’Atlantique à partir du terrain de Cognac.

SBD de la flottille 4F photo musee de l air

 

--------------- 

A compter de mai 1945, elle est affectée à Hyères pour être renommée définitivement flottille 4F le 1er janvier 1946 et être intégrée avec les flottilles 1F et 3F et l’escadrille 54S au sein de l’aviation embarquée le 17 septembre.

Elle opère ensuite en Indochine en 1947-1948, depuis les porte-avions Dixmude et Arromanches.  

Héritière de l'ex escadrille 7S1 du Béarn, elle conserve l'insigne de cette formation. Le premier insigne broché de la 4F semble avoir été celui réalisé par la firme Arthus Bertrand. En voici 2 modèles aux couleurs légèrement différentes et d'une hauteur de 28 mm :

4F Metal AB bleu fonce                 4F Metal AB bleu pale  

En octobre 1949, la décision est prise de retirer tous les SBD-5 du service. Pratiquement désarmée, la flottille 4F attend alors l'arrivée de nouveaux appareils les Curtiss SB2C Helldiver.

SB2C Helldiver de la 4F photo de  la BAN Hyeres

 

Ces derniers arriveront au mois d'avril 1950.  Toutefois ils ne resteront pas longtemps dans la flottille, car un an plus tard, les équipages de la 4F les abandonneront et partiront vers les USA afin de se transformer sur Grumman TBM Avenger. La flottille entamera donc sa reconversion en flottille de lutte ASM et nous la retrouverons dans le sous-chapitre adéquat.

 

------------

 

La flottille de bombardement 9F

(Se reporter tout d'abord au chapitre "la patrouille maritime à partir de 1946", pour connaitre les débuts non embarqués de cette flottille).

---------------

A partir d’avril 1951, la flottille 9F, abandonne ses vieux Dornier 24 . Après divers stages du personnel  (à Hyères et à Lartigue), la transformation est terminée le 15 juin 1951 et la flottille rejoint la BAN de Karouba avec 8 Curtiss SB2C-5 Helldiver. A compter  de ce moment là elle entre dans l'aviation embarquée.

SB2C.5 Helldiver de la flottille 9F A1

 

   Avec ce type d'appareil, elle va participer à une campagne de guerre en Extrème-Orient. Partie de métropole à bord du porte-avions Arromanches, elle arrive en Indochine le 28 septembre 1952. Un peu plus tard, le porte-avions devant rentrer en France pour un grand carénage, ses flottilles sont mises à terre. C'est dans ce contexte que la 9F se retouve sur la base aérienne de Cat Bi en février 1953. Après l'arrivée sur zône du porte-avions Lafayette, elle embarquera sur ce dernier le 9 avril 1953. Fin mai de cette année là, mission terminée, le P.A Lafayette appareille pour Toulon avec sur son bord les flottilles 9F et 12F. La 9F de son côté a accompli 824 missions de guerre durant cette campagne. Deux citations à l'ordre de l'Armée ornent son fanion de la croix de guerre des TOE.

   Le 10 juin 1953, elle débarque sur la B.P.A.N d' Hyères qui devient dès lors son affectation et elle se prépare à être transformée sur TBM Avenger. Nous la retrouverons en tant que flottille de lutte ASM, dans le sous-chapitre adéquat.

-------

Son insigne broché :   

La flottille 9F a dû trés certainement continuer à faire fabriquer par la maison Courtois cet insigne, qui a été vu précédemment dans le chapitre consacré à la patrouille maritime. En revoici une vue :

9F Metal ecu Courtois bleu fonce 

------------