Insignaero

(Site dédié aux insignes brochés de l'aéronautique navale)

Eventail 1  

 

Cliquer sur les miniatures, pour agrandir les vues de celles-ci.

--------

(Les insignes présentés ci-après ne concernent que les périodes durant lesquelles ces bâtiments ont eu des hydravions à bord)

 

 

 

Les 8 avisos coloniaux du type Dumont d'Urville

   Ces bâtiments n'avaient pas de catapultes et n'embarquaient qu'un seul hydravion. Ce dernier était amarré à bord  dans un berceau. Lorsqu'il était mis en oeuvre, un mât de charge le posait sur l'eau et le remontait ensuite à bord une fois le vol accompli.

 

 

Ruan legende aviso amiral Charner 

  Du nom de Léonard Victor Charner. En 1860 au grade de vice-amiral, cet officier général reçoit le commandement en chef des forces navales en extrème-orient. Il seconde alors les opérations du corps expéditionnaire et participe à la conquête de la Cochinchine en 1861.

Bâtiments ayant porté le nom de Charner : Croiseur-cuirassé (1893-1916) - Aviso colonial (voir ci-dessous) - Aviso-escorteur (1960- 1991)

Amiral Leonard victor Charner Léonard Charner (1797-1869)

-----------

Mis en chantier à Bordeaux en 1931. Lancé en  1932. En service en 1933.

Photo aviso amiral Charner

 

Il débute sa carrière dans les Forces Navales d' Extrême-Orient.  Il participe le 17-1-1941 à la bataille de Koh-Chang, durant laquelle la flotte siamoise est détruite, puis il effectue des protections de convoi en direction de l'Océan Indien. Sabordé à Mytho en Indochine lors du coup de force japonais du 9-3-1945. 

Hydravions mis en oeuvre : FBA 17 (de janvier 1934 à juillet 1935). Gourdou-Leseurre 812 (de novembre 1935 à décembre 1937). Potez 452 (de juin 1938 à octobre 1940). Gourdou-Leseurre 832 (de septembre 1941 à juillet 1944).

Ses insignes :

Amiral Charner aviso col fab EO 1           Amiral Charner aviso col fab EO 2           Amiral Charner aviso col fab EO 3 

Nota : Les vues des insignes "B"  et "C" ont été scannées dans un des fascicules des insignes de la Marine, édité par J.P Stella.

 

 

 

Ruban legende aviso Bougainville 

Du nom de Louis Antoine de Bougainville. Vice-amiral et explorateur français.

Bâtiments ayant porté son nom : Un Corsaire (1797-1800) - Un brick (1832-1856) - Un aviso (1859-1889) - Une corvette d'instruction (1889-1920) - L'aviso colonial présenté ci-dessous - Un BTS (1986-2009).

Portrait de Louis Antoine de Bougainville Bougainville (1729-1811)

----------

 

Mis en chantier à Bordeaux en 1927. Lancé en avril 1931. En service en 1932.

Photo aviso Bougainville

 

Basé danes l'Océan Indien, il rejoint Toulon en décembre 1939. Il gagne le Maroc puis l'AOF en mai 1940 et se trouve à Libreville au Gabon le 9 septembre 1940. Fidèle au régime de Vichy, il est détruit dans un combat par le Savorgnan de Brazza ce jour là.

Hydravions mis en oeuvre : Gourdou-Leseurre 832 (de d'août 1935 à janvier 1937). Potez 452 (de février 1937 à décembre 1939).

Son insigne :

Bougainville aviso col AB 

 

 

Ruban legende aviso Dumont d Urville 

Du nom de Jules, Sébastien, César Dumont d'Urville officier de Marine. En 1840, avec  les bateaux Astrolabe et Zélée,  il prend possession d'une partie de l'Antarctique  qu'il nomme Terre Adélie (rappelant le prénom de son épouse Adélie) en y plantant le drapeau français.  Il accède au grade de contre-amiral en 1840. Il décède le 8 mai 1842 lors d'une catastrophe ferroviaire à Meudon.

Bâtiments ayant porté son nom : Un aviso (1877-1897) - Un aviso (1918-1929) - L'aviso colonial présenté ci-dessous - Un BATRAL (1981-2016)

Portrait de Jules Dumont d UrvilleDumont d Urville Dumont d'Urville (1790-1842)

----------

 

Mis en chantier à Bordeaux en 1927. Lancé en mars 1931. En service en 1932.

Photo aviso Dumont d Urville

Il débute sa carrière dans les Forces navales d' Extrème-Orient. Il rejoint la nouvelle Calédonie puis l'Indochine après l'armistice de 1940. Il participe le 17-1-1941 à la bataille de Koh-Chang. A partir d'avril 1941, il se trouve à Madagascar, puis à Toulon en novembre 1941. En mars 1942, il rejoint l'AOF. Après le débarquement allié au Maroc, il sert d'escorteur dans les convois de l'Atlantique. Après un passage aux USA, il retourne dans l'Océan Indien au sein de l'Eastern Fleet, sous commandement français.

Condamné le 20-3-1958.

Hydravions mis en oeuvre : Gourdou-Leseurre 832 (de décembre 1935 à juillet 1941

Ses insignes :

Dumont d Urville aviso col fab AB      Dumont d Urville aviso col fab EO 2      Dumont d Urville aviso col fab EO 1 

Nota : L'insigne  n° 3 a été scanné dans un des fascicules des insignes de la Marine, édité par J.P Stella.

 

 

 

Ruban legende aviso D Entrecasteaux 

Du nom d'Antoine, Reymond, Joseph, Bruny d'Entrecasteaux, officier de Marine. Il entre dans cette arme en 1754 à l'âge de 15 ans. Il participe ensuite dans l'escadre de La Galissonnière au début de la guerre de 7 ans. Enseigne de vaisseau en 1757 - Lieutenant de vaisseau en 1770 - Commandant de la frégate "l'oiseau" en 1778. Capitaine de vaisseau en 1779 . Gouverneur général des Mascareignes (La réunion) en 17899. A la demande de Louis XVI il part de Brest en 1791 à la tête de 2 frégates (La Recherche et l'Espérance) à la recherche de l'expédition de La Pérouse.  L'expédition ne permet pas de retouver des traces de La Pérouse (qui lui, avait fait naufrage à Vanikoro). Quant à Antoine d'Entrecasteaux (au grade de contre amiral à cette époque) atteint du scorbut, il succombe en mer le 20 juillet 1793.

Bâtiments ayant porté son nom : Un aviso à hélice (1838-1884) - Un croiseur (1896-1927) - L'aviso colonial présenté ci-dessous - Un bâtiment océanographique (1970-2008).

Portrait d Antoine  Reymond  Joseph Bruny d Entrecasteaux d' Entrecasteaux (1737-1793)

----------

 

Mis en chantier à Port-de-Bouc en 1929. Lancé en juin 1931. En service en 1933.

Photo aviso d Entrecasteaux

  

Basé au Maroc, il capture le navire italien "Fortuna" le 14-6-1940. Rejoint Dakar à l'armistice. De retour à Toulon de juin 1941 à février 1942, il appareille ensuite pour Madagascar, 36 heures après l'attaque sur Diego-Suarez.

ll est mis hors de combat le 3 avril 1942 par les Britanniques. Sommairement réparé, il est remorqué à Aden le 26-4-1944, puis à Bizerte en août, port dans lequel il sera condamné.

Hydravions mis en oeuvre : Gourdou-Leseurre 832 (de septembre 1935 à février 1938). Potez 452 (d'octobre 1938 à juin 1940

Ses insignes :

D Entrecasteaux aviso col AB         D entrecasteaux aviso col Augis 

 

 

 

Ruban legende aviso d Iberville 

Du nom de Pierre Le Moyne d'Iberville, navigateur (Capitaine de vaisseau), commerçant et explorateur français, à l'époque de la colonisation française en Amérique. Surnommé le "Cid Canadien" en raison de sa bravoure chevaleresque et de ses exploits innombrables. Il était né en 1661 à Ville Marie (Aujourd'hui Montréal au Canada). Il est connu pour avoir lutté efficacement contre l'armée anglaise durant une grande partie de sa vie, détruisant plusieurs colonies ennemies, en plus d'avoir fondé des forts et exploré l'Amérique. Il est le fondateur de la colonie de la Louisiane et des villes de Biloxi et de Mobile.   Décédé à la Havane en 1706.

Bâtiments ayant porté son nom : Un aviso-torpilleur (1893-1922) - L'aviso colonial présenté ci-dessous.

Portrait de Pierre Le Moyne d Iberville Pierre d'Iberville (1661-1706)

----------

 

Mis en chantier à Port de Bouc en 1932. Lancé en  septembre 1934. En service en 1935.

Photo aviso d Iberville

 

Basé au Levant, il rejoint le Maroc, puis Dakar au début de la seconde guerre mondiale. Il séjourne ensuite à La Ciotat de janvier à avril 1941. Redéployé à Madagascar en septembre 1941 et participe au ravitaillement de Djibouti qui est l'objet d'un blocus. Il regagne ensuite Dakar puis Toulon. Sabordé dans ce dernier port le 27-11-1942. 

Hydravions mis en oeuvre : Gourdou-Leseurre 832 (de juillet 1935 à décembre 1940). Potez 452 (de décembre 1940 à décembre 1941

Ses insignes :

D Iberville aviso col Augis          D Iberville aviso col AB 

 

 

 

Ruban legende aviso La Grandiere 

Du nom de Pierre, Paul de la Grandière,  Il entre au collège de la Marine en 1820. Enseigne de vaisseau durant la bataille de Navarin en 1827.  Par la suite au grade de capitaine de vaisseau il commande le Méléagre à Terre-Neuve en 1849. Durant la guerre de Crimée il reçoit le commandement provisoire d'une division navale en 1854. Revenu en France en 1856, il prend le commandement du vaisseau Breslaw en 1859 durant la campagne d'Italie. Après avoir reçu en 1860 le commandement en chef de la division navale de Syrie, il passe contre-amiral en 1861. Il devient gouverneur de la Cochinchine en 1863. Vice-amiral en 1865, il s'empare des 3 provinces vietnamiennes (Vinh-Long, Châu Dôc et Hâ-Tien). Préfet maritime à Toulon en 1870, il décèdera plus tard en Bretagne en 1876.

Bâtiments ayant porté son nom : Une canonnière fluviale (1921-1938) -  L'aviso colonial présenté ci-dessous - Un BATRAL (1985-2016).

Portrait de Pierre Paul de la Grandiere La Grandière (1807-1876)

---------

 

Mis en chantier à Port de Bouc en 1938. Lancé le 6-1-1939.

Photo aviso La Grandiere

 

En service le 20-6-1940, rejoint Oran puis le Levant en octobre 1940. Se trouve en AFN lors du débarquement allié du 8-11-1942. Après avoir rejoint le camp allié, il effectue des missions de protection de convois. Il rejoint le Pacifique Sud le 1-6-1944. Il effectue après guerre quelques missions en Indochine.

Condamné le 23-11-1959. 

Hydravions mis en oeuvre : Potez 452 (d'octobre 1940 à avril 1942).

Son insigne :

La Grandiere aviso col AB 

 

 

 

Ruban legende aviso Rigault de Genouilly 

Du nom de Charles Rigault de Genouilly amiral français qui fut ministre de la Marine sous le second empire.  Commande les canonniers-marins à Sébastopol. Après avoir mené une expédition maritime de colonisation en Chine puis au Vietnam, s'empare de Saïgon. il fut élevé à la dignité d'amiral de France. Il fut l'un des fondateurs de la Société des secours aux naufragés.  

Bâtiments ayant porté son nom : Un croiseur (1876-1899) - L'aviso colonial présenté ci-dessous.

Portrait de Charles Rigault de GenouillyCharles Rigault de Genouilly (1807-1873)

----------

 

Mis en chantier à Port de Bouc en 1930. Lancé en septembre 1932. En service en 1933.

Photo aviso Rigault de Genouilly

 

Débute sa carrière dans les Forces Navales d'Extrême-Orient. Il est de retour à La Ciotat en mai 1940, puis rejoint la flotte française basée à Mers-el-Kébir en Algérie. Il est coulé devant Alger le 4-7-1940 par les torpilles du "HMS Pandora".

Hydravions mis en oeuvre : FBA.17 (de décembre 1934 à décembre 1935). Gourdou-Leseurre 832 (de juin 1936 à février 1940).

Ses insignes :

Rigault de Genouilly aviso col fab EO 1           Rigault de Genouilly aviso col fab EO 2 

Nota : Les vues des insignes "A"  et "B" ont été scannées dans un des fascicules des insignes de la Marine, édité par J.P Stella.

 

 

 

Ruban legende aviso Savorgnan de Brazza 

Du nom de Pierre Savorgnan de Brazza. Explorateur d'origine italienne, né le 26 janvier  1852 à Castel Gandolfo, naturalisé français. Officier de Marine qui a ouvert la voie à la colonisation française en Afrique centrale. Décédé le 14 décembre 1905 à Dakar. 

Portrait de Pierre Savorgnan de Brazza Pierre Savorgnan de Brazza (1852-1905)

----------

 

Mis en chantier à Port-de-Bouc en 1929. Lancé en juin 1931. En service en 1933.

Photo aviso Savorgnan de Brazza

 

Affecté aux Forces navales d'Extrème-Orient, il rejoint ensuite la France à La Pallice en février 1940. Participe à l'évacuation de la poche de Dunkerque en mai 1940. Il est réarmé FNFL en juillet 1940 et débute ses missions d'abord à Dakar où en septembre il met hors de combat à Libreville son sistership le Bougainville. Il rejoint ensuite Djibouti et entreprend une nouvelle action contre le pouvoir de Vichy, en participant au blocus de cette ville de juin 1941 à avril 1942.  Il regagne l'Angleterre le 15 avril et participe ensuite aux escortes de convois dans l'Atlantique. Il finira la guerre aux côtés de l'Eastern-Fleet dans le Pacifique Sud

Après guerre il est engagé dans nos opérations en Indochine.

Condamné le 20-3-1957. 

Hydravions mis en oeuvre : Gourdou-Leseurre 832 (d'octobre 1935 à février 1940).

Ses insignes :

Savorgnan de Brazza aviso col AB           Savorgnan de Brazza aviso col fab. EO 

Nota : L'insigne n° 2 (de fabrication extrème-orient)  a été scanné dans un des fascicules des insignes de la Marine, édité par J.P Stella. Deux autres modèles presque similaires (et toujours d'extrème-orient) existent.

 

-----------------