Insignaero

(Site dédié aux insignes brochés de l'aéronautique navale)

Eventail 1  

 

Cliquer sur les miniatures d'insignes, pour agrandir les vues de celles-ci.

-------------

 

Autres brevets ou certificats

----------

 

Certificat de directeur de pont d'envol

Les directeurs de pont d'envol, sont responsables des mouvements d'aéronefs sur le pont et de la sécurité du personnel sous leurs ordres. Il n'est pas obligatoire qu'ils soient issus de l'Aéronautique navale, certaines spécialités provenant du "Service général" (manoeuvriers entre autre) y étant admises après avoir suivi les cours. Reconnaissables à la couleur de leurs casaques, ils sont surnommés "chiens jaunes", car ils "aboient" leurs ordres.....

Photo directeur de pont d envol sur Clemenceau

 

En 1985/1986 (je ne me souviens plus de l'année exacte), un insigne-mobile avec numéro attribué, fut réalisé pour ce personnel. 

Voici ci-dessous 2 modèles fabriqués l'un par Drago et l'autre par Béraudy (D'autres fabricants :  Delsart etc) ont réalisé les mêmes. Il est donc inutile de mettre ces vues  pratiquement identiques). 

Directeur de pont d envol metal Drago          Directeur de pont d envol metal Beraudy

            

----------------------------

 

Certificat de personnel de pont d'envol

Ce personnel, sous les ordres des directeurs de pont d'envol, est chargé de la manutention des appareils sur le pont ou dans les hangars du bâtiment concerné. L'école (EPPV) assurant sa formation, se trouve sur la BAN de Hyères.

Notons que le Centre d'instruction naval de Saint-Mandrier, assure de son côté, l'instruction du  personnel de catapultage pour porte-avions.

Photo papier certificat de pont d envol

Exemplaire sur papier. Aucun insigne-mobile n'a été réalisé à ce jour. (Avec l'aimable autorisation d'Yves BEZIAU).

  

----------------------------

 

Contrôleur de navigation aérienne (Conta).

Nommés "aiguilleurs du ciel" ces personnes sont responsables de la circulation aérienne à partir d'une base aéronavale ou d'un bâtiment porte-aéronefs. Jusqu'en 1998, leur formation a été assurée par l'école du personnel volant (EPV/56S). A compter de cette année-là, leur formation s'effectue au sein de l'école Nationale de l'Aviation Civile (ENAC) à Toulouse.

Photo tour de controle de la BAN Landivisiau

 

   Au début des années 1990,  un insigne-mobile voit le jour. Toutefois, il ne peut être porté que par le personnel "Conta"  titulaire du certificat de controleur radar d'aéronautique (Circulaire 156 DEF/DPMM/EG du 25 juillet 1991).

Controleur de navigation aerienne 

 

 

----------------------------

 

Contrôleur d'aéronefs (CETAC)

Selon la circulaire 364 DEF/EMM/RH/CPM/NP du 23 juin 2006, l'insigne ci-dessous est considéré comme faisant partie des insignes-mobiles de l'Aéronautique navale.

Photo officier marinier de spe Detecteur portant le badge de CETAC

Officier marinier de la spécialité Détecteur, portant sur le coté droit de sa veste d'uniforme, l'insigne de CETAC.

Il a été officialisé le 24 janvier 2008 par la Circulaire N° 0-73442-2007/DEF/EMM/CPM. Il est porté en grande majorité par le personnel surfacier des specialités de Détecteur, qui assure le contrôle tactique des aéronefs à voilure fixe ou tournante à bord des bâtiments de la marine nationale.

Controleur d aeronefs 

Nota : Pour l'insigne ci-dessus, la firme Delsart a également réalisé ce dernier. Comme il est identique à celui de chez Arthus Bertrand, je ne juge pas utile de le mettre également.

 

----------------------------

 

Plongeur de bord - Plongeur d'hélicoptère

Depuis l'instauration de la mission "Pédro" sur hélicoptères embarqués à bord des porte-avions, puis plus tard à bord des BPH, un plongeur a été intégré à l'équipage de l'appareil concerné par cette mission de sauvetage.  N'étant pas considéré comme "personnel volant", ce spécialiste n'a eu droit à l'origine d'arborer sur sa tenue militaire que l'insigne de personnel volant, non numéroté. 

 L'insigne de plongeur de bord (PhotPremier des 3 ci-dessous) est un insigne "marine" et non Aéro. Il est porté par tout personnel titulaire du certificat de plongeur de bord. Ces plongeurs sont principalement utilisés par la marine de surface pour les inspections de coque, hélice et tous travaux sous-marins non spécifiques.

Dans le cursus de formation des plongeurs d'hélicoptère (autorité Alavia), les candidats doivent passer avec succès les épreuves du stage "plongeur de bord" à St Mandrier et sont donc titulaires de fait du certificat PLB. Il suivent ensuite une formation spécifique dans les groupement d'entraînement et d'instruction (GEI, ex CEI) des BAN d'Hyères et de Lanvéoc pour obtenir le certificat de plongeur d'hélicoptère (ou PLONGHELI). Ce certificat est délivré par la DPMM sur proposition d'ALAVIA.

Photo plongeur d helicopere

La création de l'insigne au dauphin sur ancre marine,  date de 2006 (circulaire 364 DEF/EMM/RH/CPM/NP du 23 juin 2006). Les plongeurs le porte en lieu et place du macaron de personnel volant non pilote qu'ils arboraient avant, puisqu'ils sont classés personnel volant au titre de ce certificat.
En complément d'information, il faut savoir que cet insigne a été créé afin de valoriser /reconnaître cette filière professionnelle très exigente où le recrutement est toujours très difficile.

Plongeur de bord metal Drago           Plongeur d helico metal AB            Plongeur d helico metal Delsard 

             

 

----------------------------

 

 

Insignes divers

-------

1.- F.N.F.L

Durant cette période allant de 1940 à 1943, sur l'uniforme des marins de l'Aéronautique Navale, hormis l'insigne de bras du personnel, pouvaient être portés sur la poitrine (côté droit), les macarons de pilote ou de navigant (surchargés d'une croix de Lorraine et déjà cités plus haut) et  l'insigne des F.N.F.L (en tissu brodé pour les quartiers-maîtres, et métallique pour les officiers et officiers-mariniers).

Photo pour macaron FNFL

 

A bord du P.A Arromanches en février 1953 : Au centre de la photo, le CV C.E Lahaye commandant de ce P.A. On distingue sur son uniforme, l'insigne métallique F.N.F.L et celui en tissu de la Royal Canadian Air Force. (Source Hervio)

L'insigne ci dessous a été réalisé par Arthus Bertrand aux lendemains de la seconde guerre mondiale et réservé au personnel ayant droit de le porter (Le modèle d'origine a été fabriqué en Grande Bretagne par Gaunt et porte un numéro sur son verso).  Le modèle présenté ici, a une hauteur de 64 mm.

FNFL Metal AB perchoir 

 

 

2.- Stages aux USA à partir de 1944

Après diverses négociations avec les Etats-Unis, du personnel français préparé dans des écoles de l'Aéro implantées en Afrique du Nord, est envoyé aux U.S.A dès avril 1944 afin d'y être formés en tant que pilotes. Ce personnel une fois arrivé sur les lieux, porte la tenue américaine, mais arbore sur son calot, un insigne tricolore accompagné du mot "France". L'envoi de stagiaires vers ces cours aux USA se terminera  en mars 1946 et ne sera renouvelé ensuite qu'à partir de 1950, et ce jusqu'en 1957 .  A l'issue des cours le nouveau pilote se verra remettre les ailes américaines, en l'occurrence le "Golden wings".

Photo stagiaires francais aux USA en 1944

Août 1944 : Sur cette photo, on distingue l'insigne "France" porté sur le calot des stagiaires français. Toutefois  Paris étant occupé par les Allemands jusqu'en août 1944, il est difficile d'imaginer que la firme Arthus Bertrand ait pu réaliser à cette époque un insigne en métal de ce type. Il est certain que celui vu sur la photo a été réalisé en tissu*, l'insigne métallique ayant alors été fabriqué  à partir des années 1950.

*L'écusson de nationalité en tissu porté par les personnels de l'aéronautique navale en formation aux Etats-Unis fait l'objet de la lettre n° 8 ORG (Groupe Aéronaval d'Instruction aux Etats Unis) du 17 mai 1944.

 

    A noter, mais ceci est une autre histoire, que des pilotes français se sont rendus aux USA afin de se familiariser au pilotage de certains appareils achetés (ou prêtés), un peu plus tard par les Américains (F6F Hellcat en 1950. - TBM Avenger en 1950. -  Neptune P2V6 en 1953, 1954 et 1955. -  PV-2 Harpoon en 1953. -  Hélicoptère Sikorsky S.51 en 1951. - Hélicoptères HSS.1 en 1957. - Hélicoptères HUP.2 Piasecki en 1953. - Neptune P2V7 en 1958, 1959 et 1960. -  P5M-2 Marlin en 1959).

Insigne tricolore de calot pour stages aux USA          Golden wings metal USA 

Insigne tricolore : Porté sur le calot des stagiaires Français.

Insigne américain : Le Golden wings.  - A  partir de fin 1942, une première série de ces brevets, débute par une lettre : "P" pour Pensacola, "C" pour Corpus Christi, "J" pour Jacksonville en Floride, "M" pour Miami, "N" pour Norfolk, "A" pour Alameda, "L" pour Lakehurst et "S" pour Moffett field. A compter de mars 1949, la liste de ces centres est remplacée par les 3 autorités suivantes : Lettre "T" puis chiffres débutant à 1, pour le Chief of naval Air training - Lettre "L" pour Chief of naval airship training (cette numérotation continuant celle de Lakehurst) - Lettre "V" puis chiffres débutant à 1 pour Chief of naval Advanced air training. En 1970 le chief of naval Air training arrête de numéroter les brevets.

 

----------------------------